k+a 2019.4 : Künstlerischer Austausch im Frühmittelalter | Échanges artistiques au haut Moyen Âge | Scambi artistici nell’alto Medioevo

k+a 2019.4 : Künstlerischer Austausch im Frühmittelalter | Échanges artistiques au haut Moyen Âge | Scambi artistici nell’alto Medioevo

Le fait que les oeuvres d’art traversent les frontières est un phénomène connu. Le marché de l’art globalisé est devenu actuellement l’exemple parfait d’un réseau qui ne connaît pas de frontières. Mais comment se présentait la situation voici 1000 ou 1500 ans ? Quels échanges entre les tailleurs de pierre ou d’autres artistes et artisans spécialisés, sur le territoire que nous appelons aujourd’hui la Suisse ? Les auteurs du présent numéro d’Art +Architecture en Suisse se sont posé la question. Nous faisons ainsi connaissance des Vénitiens à Reichenau, nous découvrons des bijoux et des perles de Sri Lanka au lac Léman et nous apprenons quels liens relient les enluminures, les sculptures sur ivoire et les peintures murales. Le paysage des Alpes, du Jura et du Plateau suisse formait un carrefour naturel, fait comme tout exprès pour des échanges entre les cultures et les peuples.

L’actualité de ce thème se montre aussi aux expositions actuelles à Bâle, à Sion, et aussi à Lausanne jusqu’à mi-2020 et que nous présentons dans ce numéro. Elles valent une visite ! Outre le devant d’autel en or et la croix d’Henri II à Bâle, les salles d’exposition de Romandie permettent de se livrer à la fascination de la vie à l’époque médiévale et d’admirer l’élégance et la virtuosité des objets de culte ou de la vie courante.

 

Essay | Essai | Saggio
Martin Roch
Völker und Kulturen in der Schweiz des Frühmittelalters

Résumé
Peuples et cultures dans la Suisse du haut Moyen Âge
Les siècles suivant la période d’occupation romaine dans le territoire de la Suisse actuelle voient se produire toute une série de changements, certains rapides et évidents, d’autres très progressifs. Ils constituent aussi une période de contacts, d’échanges, voire de fusion, entre différents peuples et cultures : Celtes, Romains, Germains, sans oublier les marchands d’origine orientale ou les moines irlandais toujours en mouvement. La Suisse du haut Moyen Âge représente donc à une échelle réduite les profondes transformations qui ont touché l’Occident à cette époque.

 

Dossier 1
Pierre Alain Mariaux
Remploi ou recyclage ?
Regarder le haut Moyen Âge

Résumé
La tradition historiographique s’intéresse aux ruptures entre les différentes périodes, et notre compréhension du haut Moyen âge n’échappe pas à ce constat. Pourtant, l’attention à la matérialité des objets produits à cette époque dessine un tout autre portrait. C’est au contraire des phénomènes de continuité, qui concernent l’emploi de matériaux, la conservation de pratiques ou de procédés, la création des formes. Dans cette étude, je propose de considérer la question du matériau, en m’attachant plus particulièrement au coffret reliquaire de Teudéric, l’un des chefs d’œuvre de l’orfèvrerie haut médiévale conservés à l’abbaye de Saint-Maurice.

 

Dossier 2
Romina Schiavone
Venetier auf der Reichenau?
Frühmittelalterliche Bauskulptur aus St. Peter und Paul in Niederzell

Résumé
Des Vénitiens à Reichenau ? – Sculpture du haut Moyen Âge de l’église Saints-Pierre-et-Paul à Niederzell
Au cours des fouilles archéologiques et des recherches sur l’histoire de la construction de l’église Saints-Pierre-et-Paul à Niederzell sur l’île de Reichenau, dans les années 1970, près d’une cinquantaine de pierres apparurent, considérées depuis comme faisant partie des plaques de chancel de l’église carolingienne : dalles, poteaux, colonnades, impostes et petits chapiteaux. L’analyse des motifs démontre une nette influence transalpine venant de l’espace vénitien. Tandis que les sculptures d’architecture de la région de la lagune vénitienne sont en marbre et en pierre calcaire, les entrelacs de Reichenau sont en molasse, un grès provenant de la région du lac de Constance. Les parallèles de motifs, de styles et de techniques des lieux transalpins permettent de conclure à un groupe d’oeuvres éventuellement réalisées par les mêmes artisans. Un lien historique peut avoir eu lieu à travers l’évêque Egino de Vérone, un important personnage qui fut évêque de Vérone avant d’établir une fondation à Reichenau en 799. Son ami et successeur à Vérone, Ratold, est aussi envisagé. Il était lié au roi Pépin en Basse- Italie, qui était en conflit avec les Byzantins à propos de Venise. Au total, un étroit réseau dans le cadre duquel des échanges artistiques entre la région du lac de Constance et la Vénétie ont pu avoir eu lieu.

 

Interview | Interview | Intervista
Interview: Susan Marti, Kuratorin Mittelalter, Bernisches Historisches Museum
Mitarbeit: Sabine Utz, Musée cantonal d’archéologie et d’histoire Lausanne
«Frühes Mittelalter»: eine Ausstellung in Sitten und Lausanne
Ein Gespräch mit Lionel Pernet, Leiter des Kantonalen Museums für Archäologie und Geschichte in Lausanne, und Patrick Elsig, Leiter des Geschichtsmuseums in Sitten.

 

Focus
Sabine Söll-Tauchert
Die Gaben Kaiser Heinrichs II. in der Ausstellung «GOLD & RUHM»
Anlässlich des 1000-jährigen Jubiläums der Basler Münsterweihe werden die einzigen erhaltenen Geschenke Kaiser Heinrichs II. wieder zusammengeführt. Die Ausstellung des Historischen Museums Basel breitet unter dem Titel «GOLD & RUHM – Geschenke für die Ewigkeit» ein Panorama der Zeit unter dem letzten ottonischen Kaiser Heinrich II. aus. Zu den Highlights der Exponate zählen die Goldene Altartafel (Paris, Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge) und das sogenannte Heinrichs-Kreuz (Berlin, Staatliche Museen zu Berlin, Kunstgewerbemuseum), die der Kaiser wohl anlässlich der Weihe am 11. Oktober 1019 dem Münster schenkte.

 

Dossier 3
Chantal Martin Pruvot, Bernard Gratuze
Des perles en verre d’Inde du Sud ou du Sri Lanka au bord du Léman
Importations pour l’élite mérovingienne

Résumé
Quatre sépultures féminines de la nécropole du haut Moyen Âge du Clos d’Aubonne à La Tour-de-Peilz ont livré des perles en or et de minuscules perles en verre vert opaque qui ont immédiatement attiré l’attention des archéologues. Des comparaisons avec des découvertes similaires faites dans les régions rhénanes et au nord de la Gaule ont permis de déterminer que ces ornements avaient été brodés sur des coiffes de femmes de haut rang. Parallèlement, des analyses physico-chimiques ont été réalisées sur ces microperles, avec d’autres exemplaires découverts dans l’ensemble du domaine mérovingien : elles ont révélé une provenance d’Inde du Sud ou du Sri Lanka. Ces résultats témoignent d’échanges commerciaux entre l’océan Indien et l’Occident mérovingien, et rejoignent ceux obtenus par d’autres équipes de chercheurs sur l’origine des grenats.

 

Dossier 4
Guido Faccani et Mathias Glaus
L’évêque dans sa cité au premier millénaire
Les groupes épiscopaux à Genève, Martigny, Avenches et Lausanne

Résumé
Le christianisme s’est répandu à partir des grands centres romains le long des voies de communication ; il en est de même pour la partie francophone de la Suisse. Les trois évêchés romands, dont les origines remontent à l’Antiquité, ont installé leur siège respectivement à Genève, Martigny et Avenches. Genève a maintenu ce statut, contrairement aux deux autres cités, qui l’ont perdu vers 600 respectivement en faveur de Sion et Lausanne. Dans tous ces lieux, des églises ont été répertoriées par l’archéologie. Pour les deux sièges les plus anciens, Genève et Martigny, l’état de la recherche, grâce à des fouilles d’envergure, est suffisamment avancé pour rendre compte de leur évolution, contrairement aux autres sites. A Lausanne, par exemple, bien que de grandes fouilles aient été réalisées au début du siècle dernier, en appliquant des méthodes de leur temps, l’élaboration et leur mise en perspectives restent inachevées. Ce desideratum pourrait bientôt être réalisé dans ce cas.

 

Dossier 5
Sabine Utz
Le pictor, la paroi et le parchemin
Échanges artistiques entre enluminure et peinture murale autour du lac de Constance à la fin du IXe siècle

Résumé
Saint-Gall et Reichenau sont des monastères influents des royaumes carolingiens et ottoniens, en lien direct avec les monarques. La région du lac de Constance conserve d’importantes peintures murales des IXe et Xe siècles ainsi qu’un nombre important de manuscrits enluminés de cette époque. Qui sont les personnes qui réalisent ces images ? Généralement moines dans ces monastères, est-ce qu’ils sont nécessairement actifs à un seul endroit ou peuvent-ils se déplacer ? Dans quel mesure ces artisans sont-ils spécialistes d’une technique ? Si les sources nous donnent quelques informations, la comparaison stylistique entre les peintures murales et l’enluminure à la fin du IXe siècle peut ouvrir de nouvelles pistes pour explorer l’activité d’artisan d’images au Haut Moyen Age.

 

Dossier 6
Francesca Pistone
L’intaglio in avorio in epoca tardocarolingia e ottoniana nell’area del lago di Costanza
Dati e ipotesi sulla produzione eburnea a San Gallo e Reichenau

Résumé
Sculptures en ivoire carolingiennes tardives et ottoniennes dans la région du lac de Constance
Alors que la production artistique de la région du lac de Constance est bien documentée pour l’époque carolingienne tardive et ottonienne, grâce aux enluminures des couvents de Saint-Gall et de Reichenau, peu de traces des sculptures en ivoire sont conservées. Le relief en ivoire représentant le lavement des pieds et la crucifixion, conservé au Rheinisches Landesmuseum à Bonn (Inv.nr. A 908) et provenant de Reichenau ou d’Italie du nord, soulève une question : les travaux sur ivoire de la reliure du Cod. 53 (Saint-Gall, Stiftsbibliothek) attribués au moine Tuotilo sont-ils un cas particulier ou les témoignages d’une production bien plus vaste?

 

Dossier 7
Michael Wolf
… in anderem Licht gesehen …
Neue Einblicke in die karolingische Wandmalerei der Klosterkirche Sankt Johann in Müstair

Résumé
Nouveaux regards sur les peintures murales carolingiennes de l’église du couvent Saint-Jean à Müstair
La technique moderne Technical Imaging permet d’observer les diverses utilisations du bleu égyptien dans les peintures murales médiévales. Les peintures murales carolingiennes de l’église conventuelle à Müstair entrent dans la tradition antique des techniques romaines classiques d’Italie, comme les études à Pompéi l’ont démontré. D’autres spectres lumineux, comme les réflexions d’infrarouge, ont contribué à une plus grande clarté dans l’étude des peintures conservées. Une comparaison avec les enluminures carolingiennes a ainsi permis de reconstituer le symbole d’aigle aux ailes déployées de l’évangéliste Jean. Dans des exemples isolés, comme un entrelacs d’oiseaux ou le personnage de dos dans le tableau de la « Multiplication des pains », se montre l’intention d’une illusion d’espace grâce au bleu égyptien. Peut-on reconnaître dans le personnage particulier placé sur le cadre du tableau un des artistes ayant participé à l’ouvrage – un artifex – ? Les études multispectrales permettent d’identifier une technique artistique remontant à l’Antiquité et qui constitua un élément essentiel des peintures murales du haut Moyen Âge.

 

Interview | Interview | Intervista
Ein einzigartiges frühmittelalterliches Gedächtnis
Ein Gespräch mit Stiftsarchivar Peter Erhart über frühmittelalterliche Lebenswelten, den St. Galler Klosterplan und das digitale Leben des Archivs in der Gegenwart.

 

Aktuell | Actuel | Attuale
Nicole Pfister Fetz, lic. phil. I, présidente de la SHAS
Billet de la présidente
Sensibiliser à l’héritage architectural !

 

Aktuell | Actuel | Attuale
140e assemblée annuelle de la SHAS
Le samedi 25 avril 2020, la 140e assemblée générale de la Société d’histoire de l’art en Suisse SHAS aura lieu au Théâtre Equilibre à Fribourg.

 

Aktuell | Actuel | Attuale
Reliures pour la revue a + a 2019
Il est possible de relier les quatre numéros de la revue Art + Architecture en Suisse de 2019. L’entreprise RUF AG à Berne propose, au prix de CHF 74.80 (TVA et frais d’expédition compris), une couverture encollée en tissu synthétique bleu-foncé avec impression en gris-clair sur la couverture et sur la tranche. Nous vous prions de bien vouloir envoyer vos quatre numéros de la 70e année 2019 jusqu’au 31 janvier 2020 au plus tard à l’adresse suivante : RUF AG Buchbinderei Prägeatelier, Freiburgstrasse420, 3018 Berne. La livraison aura lieu vers la fin du mois de février 2020. La table des matières se trouve à la page www.gsk.ch/fr/revue-aa.html.

 

Bücher| Livres | Libri
Karina Queijo

  • Le Château Saint-Maire, Lausanne (XIVe-XXIe siècle)
    Brigitte Pradervand (réd. et coord.), 208 pages, Lausanne, Section monuments et sites / SIPAL, 2018, ISBN 9782607001857, CHF 70.-

 

Auslandreisen | Voyages à l’étranger | Viaggi all’estero

  • Kulturschätze in Siziliens Westen
    Friedrich II. und die Faszination des arabischen Morgensterns
  • Die Seidenstrasse als Bildungsweg und Kunstmeile
    Oasenstädte in der Wüste Kysylkum

 

Impressum | Impressum | Colophon
Kunst + Architektur in der Schweiz
Art + Architecture en Suisse
Arte + Architettura in Svizzera
70. Jahrgang, 4.2019 Erscheint vierteljährlich
Année 70, 4.2019 Paraît tous les trimestres
Anno 70, 4.2019 Esce quattro volte all’anno
Herausgeberin / Direction de publication/Editore
Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte GSK
Société d’histoire de l’art en Suisse SHAS
Società di storia dell’arte in Svizzera SSAS
Pavillonweg 2
CH-3012 Bern
Tel. 031 308 38 38
Fax 031 301 69 91
E-Mail gsk@gsk.ch

 

 

Prix : 25,00 CHF
Prix membres SHAS : 17,00 CHF
Disponible au webshop de la GSK/SHAS.
Illustrations : 150
Nombre de pages : 88
Auteurs : Diverse
Numéro d’article : K+A-2019.4
Langue : Deutsch, Französisch, Italienisch
Année de parution :
ISBN 978-3-03797-596-1
Numéro de volume : 70. Jahrgang, 4.2019
Maison d’édition : Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte

Vorschau k+a 2020

  • 1.2020
    Sammler und Sammlungen | Collectionneurs et collections | Collezionisti e collezioni
  • 2.2020
    Architektur und Automobil | Architecture et automobile | Architettura e auto
  • 3.2020
    Postbauten – Kunst am Bau | Édifices postaux – Kunst am Bau | Edifici postali – Kunst am Bau
  • 4.2020
    Kunst im Austausch: Schweiz – Niederlande | Art en échange : Suisse – Pays-Bas | Arte e scambi tra Svizzera e Paesi Bassi