Science en mouvement - Nouvelles publications de l'ASSH !

Recommandations pour une promotion efficace des sciences humaines et sociales

Les sciences humaines et sociales apportent une contribution indispensable pour relever les défis de société. Afin de mieux utiliser leur potentiel, une promotion ciblée est nécessaire. Il faut un changement de cap.

Sur la couverture de la publication, un poisson demande à deux jeunes congénères qui croisent son chemin comment ils trouvent l’eau. Mais les deux jeunes poissons ne savent pas de quoi il parle. Leur habitat immédiat leur semble si naturel qu’ils ne le remettent pas en question.

On oublie souvent que les concepts directeurs de la politique de financement, tels que l’innovation et le progrès, se situent également dans un environnement façonné par les individus, leur comportement, leurs systèmes de valeurs et l’ordre établi. Ce sont avant tout les sciences humaines et sociales qui prennent en compte ces phénomènes « qui vont de soi ».

Les « Recommandations pour une promotion efficace des sciences humaines et sociales » soulignent que les disciplines de ces domaines apportent une contribution indispensable pour relever les défis de société, car les faits ne s’expliquent pas d’eux-mêmes. Leur évaluation et leur interprétation sont décisives.

Les recommandations sont destinées à apporter une contribution à l’intention des organes responsables de la promotion de la recherche en Suisse, notamment dans la perspective du message sur la formation, la recherche et l’innovation (message FRI) pour les années 2021 à 2024. Une cinquantaine de décideurs et d’experts du secteur de l’enseignement supérieur ont contribué à leur élaboration.

 

Web-Empfehlungen-FR

Thomas Hildbrand: «Next Generation: pour une promotion efficace de la relève. Situations, modèles, mesures et recommandations pour une promotion plus efficace de la relève dans le système de recherche suisse»

Rapport sur mandat de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH) (2018), Swiss Academies Reports 13 (2)

La situation de la relève académique est, en général mais avant tout dans les sciences humaines, et surtout en ce qui concerne les personnes de la relève qui disposent d’un doctorat, insatisfaisante depuis un certain temps. La situation des postdocs ne peut être améliorée qu’en apportant des changements significatifs au système existant. Dans ce rapport, Thomas Hildbrand décrit la situation actuelle, analyse les défis, esquisse une vision avec des principes directeurs, propose des mesures concrètes et formule des recommandations, en particulier à l’intention des universités, de leur organe de coordination swissuniversities et de leurs responsables, ainsi qu’à l’intention de la Confédération et du Fonds national. L’une des principales recommandations porte sur l’établissement de plusieurs possibilités de parcours de carrière pour la relève scientifique.

Innovation Anregung/Impulse aus den Geistes- und Sozialwissenschaften – ein Werkstattbericht

Swiss Academies Communications 13 (1), 2018

« La recherche et l’innovation sont évoquées dans la même foulée et si elles ne sont pas comprises comme synonyme l’une de l’autre, alors sont-elles au moins considérées comme composantes d’un binôme symbolique. Ce qui relie la recherche et l’innovation, c’est la quête de la nouveauté, et les sociétés modernes attendent de la nouveauté qu’elle favorise la croissance économique », constate Markus Zürcher dans son introduction, où il fait référence à l’Assemblée annuelle 2017 de l’ASSH. A cette occasion, les président-e-s des sept sections de l’Académie ont rendu compte, pendant sept minutes chacun-e, de l’innovation dans leurs domaines respectifs. Sur cette base, cette publication présente sous une forme condensée en 57 pages sept pistes de réflexion sur l’innovation dans les sciences humaines et sociales – une trouvaille digne d’être lue.

Qualitäts- und Leistungsbeurteilung in den Geistes- und Sozialwissenschaften: Prinzipien, Ansätze und Verfahren. Ein Synthesebericht und Stellungnahmen aus den Fachgesellschaften der SAGW

Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften (2016). Qualitäts- und Leistungsbeurteilung in den Geistes- und Sozialwissenschaften: Prinzipien, Ansätze und Verfahren. Swiss Academies Reports 11 (2), 2016

Ces dernières années, le discours sur l’évaluation de la qualité et des performances a profondément changé. Présenté de manière quelque peu simplifiée, l’on constate que l’idée de mesure a cédé le pas à une perception d’affirmation de soi. Alors que le quotidien scientifique est marqué par un besoin permanent d’évaluer, la transparence et la systématique sont des principes d’une importance primordiale. La participation des milieux spécialisés à un débat critique et constructif s’avère pertinente, afin de préserver leur souveraineté en matière d’interprétation de leurs actes et de définition de la qualité.


Les propos et constatations élaborés par certaines sociétés membres de l’ASSH se trouvent en deuxième partie de ce rapport. Ils s’ajoutent ainsi aux projets du programme CUS « Performances de la recherche en sciences humaines et sociales », également de type bottom-up, tout en se différenciant de ces derniers : au centre se trouve la prise de position, et non le développement d’éventuels outils.

 

La première partie de ce rapport se consacre aux activités de l’ASSH dans ce domaine durant les vingt dernières années, tout en explicitant la position de l’Académie et en se basant sur des informations de fond pertinentes. Ce rapport a pour but de promouvoir une évaluation de la qualité et des performances propre aux disciplines des sciences humaines et sociales. Pour cela, il fait référence à des approches méthodologiques prometteuses et offre une plateforme aux contributions précieuses des sociétés membres.
Download des publications comme PDF: http://www.assh.ch

Stratégie Open Access de l’ASSH pour les revues et les séries (26.07.2017)

A l’occasion de sa séance du 23 septembre 2016, le Comité de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH) a adopté une stratégie Open Access pour les revues et les séries qu’elle subventionne. L’élément central de la stratégie est l’objectif de mise en œuvre, d’ici 2019, du Green Open Access comme standard pour l’accès aux informations scientifiques.

L’ASSH soutient quelque 80 revues et séries scientifiques de ses sociétés membres sur une base régulière d’environ CHF 1.2 million par année. Elle fait ainsi partie des principales institutions de soutien de publications scientifiques en Suisse et porte donc une part de responsabilité dans le maintien d’un paysage de publications varié et diversifié. Afin d’assumer ces responsabilités, le Comité de l’ASSH a adopté une stratégie pour la mise en œuvre de l’Open Access pour les périodiques soutenus financièrement par l’Académie. Ce faisant, le Comité vise à :

  • promouvoir l’accès libre et gratuit aux résultats de la recherche dont la réalisation et la publication ont été financées par des moyens publics ;
  • augmenter la diffusion et la visibilité des résultats de la recherche publiés ;
  • accélérer et soutenir la transformation des périodiques en publications Open Access ;
  • garantir la compatibilité des publications de sciences humaines et sociales soutenues par l’Académie avec les développements nationaux et internationaux.

En particulier, l’Académie poursuit, en ce qui concerne les revues et séries qu’elle soutient, les buts stratégiques suivants :

  1. 100 pour cent des numéros actuels des revues et séries sont numérisés d’ici 2020 et répondent aux standards internationaux habituels ;
  2. 90 pour cent des numéros déjà parus sont rétronumérisés d’ici 2020 ;
  3. toutes les revues et séries qui ne sont pas publiées en Gold Open Access doivent, d’ici 2019, développer une politique d’accès selon Green Open Access ; les délais d’embargo allant jusqu’à 12 mois sont acceptés en conformité avec les développements internationaux ;
  4. la proportion de revues Gold Open Access atteint les 30 pour cent d’ici 2020.

L’Académie considère la transformation des revues comme une démarche partenariale qu’elle souhaite aborder en collaboration avec les maisons d’édition. Elle soutient, dans la mesure de ses possibilités, les sociétés membres dans ce processus et encourage, en dehors des circuits de distribution conventionnels, aussi d’autres formes de publication.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : http://www.sagw.ch/fr/sagw/laufende-projekte/open-access.html

Publication de Dr Markus Zürcher, Secrétaire général ASSH (26.05.2016)

«Gegenstand, Relevanz und Praxis der Geisteswissenschaften. Eine philosophisch-anthropologische Begründung»

Au plus tard depuis le tournant du millénaire, la science et le savoir sont reconnus comme des facteurs de production cruciaux, qui contribuent de façon déterminante à la création de valeur, à la productivité, à la croissance économique et à la prospérité. Cependant, lorsqu’il s’agit des sciences humaines, la plus-value ainsi créée n’est pas visible au premier abord. Le présent texte se veut une tentative de démontrer systématiquement en quoi consistent les sciences humaines, leur pertinence et, par là, leurs valeurs pratiques. Il en ressort que les grandes tendances à l’individualisation et à la pluralisation, à la dématérialisation de la production et de la consommation, ainsi qu’à l’orientation de la politique de la recherche et de la politique sociale vers les “grand challenges” renforcent l’importance des sciences humaines pour aujourd’hui comme pour demain.

Source: Schweizerische Akadmemie der Geistes- und Sozialwissenschaften (2016), Swiss Academies Communications 11(5)

Pour l’article entier (en allemand), cliquez ici.

De plus amples informations sur la valeur ajoutée des sciences humaines se trouvent sous: abouthumanities.sagw.ch

Prise de position de l’AMS et de l’ICOM (31.03.2016)

Le Conseil fédéral a présenté une proposition pour un droit d’auteur (LDA) modernisé le 11 décembre 2015. L’association des musées suisses (AMS) et le Conseil international des musées (ICOM) Suisse, en collaboration avec la Société Suisse des Beaux-Arts, supportent une telle modernisation. Comme bût, elle envisage la «participation culturelle» d’une grande partie de la société Suisse, selon le message 2016 – 2020 culture du Conseil fédéral. L’AMS ainsi que l’ICOM, s’expriment en faveur des nouvelles règles, qui peuvent faciliter la tâche de la vulgarisation des musées. Une «tantième» de musée est en revanche rejetée par les deux organisations.

– Trouvez la prise de position de l’AMS ici.

– Pour la prise de position de l’ICOM, cliquez ici.

Prise de position des Associations de l’ASSH relative à l’audit de la loi fédérale sur le droit d’auteur (09.03.2016)

«Une loi équitable et moderne pour tout le public»

L’ASSH est satisfait que le Conseil fédéral propose d’imposer de nouvelles règles aux utilisateurs, permettant une meilleure utilisation des œuvres protégées par le droit d’auteur (LDA), en particulier à l’ère de l’internet. Elle refuse cependant toute rémunération (supplémentaire) pour l’utilisation de publications scientifiques à des fins de recherche, puisque ces publications ont été en grande partie financées par des fonds publics.

– Téléchargez ici les remarques sur les différents articles du projet

– Pour de plus information veuillez-vous renseigner sur le site de l’ASSH

Le Parlement a adopté le Message culture 2016-2020 (19.06.2015)

Le Message culture 2016-2020 a été adopté par le Parlement le 19 juin 2015, avec une augmentation de 3 millions par rapport au projet du Conseil fédéral, consacrés à des aides financières à des musées, des collections et des réseaux de tiers. L’Office fédéral de la culture, la fondation Pro Helvetia et le Musée national suisse travaillent à sa mise en œuvre pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2016.

Le Conseil fédéral approuve le Message culture 2016 – 2020 (28.11.2014)

A la lumière du rapport mis en consultation, le Conseil fédéral a approuvé le Message concernant l’encouragement de la culture 2016-2020. Ce deuxième Message, comme le premier, fait référence pour la gestion de la politique culturelle fédérale, et a été développé sur la base de la loi sur l’encouragement de la culture (LEC).

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site de l’Office fédéral de la culture OFC.

Prise de position – Pour un renouvellement des sciences humaines

Rapport sur la procédure de consultation sur les recommandations pour un renouvellement des sciences humaines

En novembre 2012 l’ASSH a publié 16 recommandations quant au positionnement des sciences humaines, que cela soit dans le domaine de l’enseignement, de la recherche ou des mesures de la qualité et des performances. Ces recommandations, qui sont basées sur un travail préparatoire étoffé et qui ont été élaborées par plusieurs acteurs des sciences humaines, sont à considérer comme des contributions à la discussion. C’est pour cette raison qu’il nous a semblé important de consulter les décanats, les rectorats, et les plus importants promoteurs de la recherche ainsi que le corps intermédiaire. Les 19 réactions reçues offrent un aperçu de la réalité des sciences humaines telle qu’elle est perçue, démontrent des réflexions stratégiques et expriment une variété de méthodes d’interprétation différentes. En tenant compte des commentaires publiés dans le Bulletin 2/13, un rapport sur la procédure de consultation a été rédigé. Il exprime clairement qu’il existe un véritable besoin d’informations, de discussions et de compréhension. Dans le Bulletin 3/13, un compte-rendu paraîtra à ce sujet. Il résumera quelques résultats essentiels liés à la consultation.

www.sagw.ch/geisteswissenschaften

Digital Humanities: de nouveaux défis pour le pôle de recherche suisse

L’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH) organise les 28 et 29 novembre 2013 un colloque sur les „Digital Humanities: de nouveaux défis pour le pôle de recherche suisse“ au Kornhausforum à Berne. Des expertes et des experts vont examiner et débattre des défis de la révolution numérique pour la recherche et l’enseignement universitaire, pour l’encouragement de la recherche ainsi que que pour les infrastructures de recherche au sein des sciences humaines. Vous trouverez dès à présent de plus amples informations sur le colloque ainsi que le formulaire d’inscription sous:

http://dh13.sagw.ch/fr/dh13.html

Clarifications concernant un Centre de données et de prestations de services pour les données de recherche en sciences humaines

Sur la base de travaux préparatoires effectués en 2009, l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH) a été mandaté par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) afin d’examiner la faisabilité d’un Centre de données et de prestations de services (CDP) pour les données de recherche en sciences humaines. Le but de ce centre est de créer une plateforme pour les données primaires, laquelle permet de rendre accessible ces données afin qu’elles puissent être réutilisées par la recherche. Par ailleurs, la mise en réseau de ces données avec d’autres ensembles de données (Linked Open Data) doit être encouragée et créer ainsi une plus-value pour la recherche et le public intéressé. Une offre en matière de conseil pour la communauté spécialisée à propos des normes, des standards et des technologies informatiques pour la conservation des données (Data Curation) est liée avec cette plateforme.

http://www.sagw.ch/fr/sagw/laufende-projekte/ddz.html